Vous souhaitez nous contacter ? 06 72 37 52 14

Présentation de la discipline

Tout savoir sur la GR

Lorsque l’on évoque la Gymnastique Rythmique, les premiers mots sont pour ses engins : corde, cerceau, ballon, massues et ruban.

Mais ils ne représentent qu’une partie de cette discipline.

La Gymnastique Rythmique est une discipline principalement féminine, même si la gymnastique rythmique masculine se développe depuis quelques années, principalement en Asie et en Amérique du Sud. Ce sport, étroitement lié à la danse, allie performance sportive et travail corporel. La GR est un sport où la manipulation d’engins fait appel à la grâce, l’expressivité et la créativité.

La Gymnastique Rythmique est une discipline esthétique et envoûtante, privilégiant la chorégraphie, alliant charme, grâce, rythme, habileté gestuelle et mouvement. Chaque prestation est notée selon la chorégraphie, l’adresse et le degré de difficulté. Les gymnastes peuvent évoluer individuellement ou en ensemble de 5 gymnastes sur un praticable qui mesure 13 m x 13 m.

 

 

Dès la première année d’entraînement, les gymnastes peuvent participer à des compétitions. Elles sont adaptées au niveau de chacun et permettent de jauger le travail accompli. Lors de ces manifestations, les gymnastes présentent un ou plusieurs enchaînements, toujours selon leur niveau.

En Individuel, un passage dure 1 min 30, tandis qu’en Ensemble, il est d’environ 2 min 30. Il doit refléter au maximum la personnalité de la ou les gymnastes et mettre en valeur ses qualités corporelles (dynamisme, souplesse dorsale, technique engin) et d’expression (émotion forte, joie…).

A l’issue de ce passage, une note viendra récompenser les efforts fournis. Elle se base sur le niveau de difficulté proposé, la valeur artistique et la propreté de l’exécution. Comme dans toute discipline, la gymnaste ayant obtenu la meilleure note repart avec le titre.

Mini dictionnaire

 

Les engins

La corde

La corde est en chanvre ou en matière synthétique sans poignée mais avec des noeuds à ses extrémités. Sa longueur est proportionnelle à la taille de la gymnaste. La corde est un engin dit « mou ». Elle n’a pas de tenue et doit être contrôlée en permanence. Son utilisation développe l’endurance et nécessite beaucoup de détente pour réaliser de grands sauts.

Le cerceau

En bois ou en plastique, de diamètre intérieur compris entre 80 et 90 cm, le cerceau pèse 300 g minimum (Normes FIG) Rigide et de forme circulaire, le cerceau délimite un espace creux. C’est l’engin le plus accessible pour débuter. Il se manie dans tous les plans et niveaux possibles, et propose une grande variété et richesse dans sa manipulation. Sa forme favorise les roulers, les rétros, les passages au travers, les rotations et les renversements.

Le ballon

En caoutchouc ou en matière synthétique, le diamètre du ballon est compris entre 18 et 20 cm. Son poids est de 400 g minimum (Normes FIG). Par sa forme et sa petite taille, le ballon est l’engin de prédilection des roulers qui peuvent se faire sur le sol ou sur toutes les parties du corps. Il reste un engin difficile à maîtriser car il ne doit pas être tenu ou grippé. Il est en symbiose avec le corps et permet d’exprimer la sensibilité de la gymnaste.

Les massues

En bois ou en matière synthétique, la longueur de la massue varie de 40 à 50 cm. Elle pèse 150g minimum (Normes FIG). Elle est composée de trois parties : la tête, le col et le corps. Les gymnastes manipulent les deux massues simultanément, ce qui demande une attention particulière, une adresse importante et une technique confirmée. Les deux massues peuvent se manipuler dans des plans et niveaux différents, indépendamment l’une de l’autre.

Le ruban

Le ruban est en satin ou en tout autre tissu. Sa largeur est de 4 à 6 cm et sa longueur est de 6m minimum. Il est attaché à une baguette (hampe) en bois ou en matière synthétique, de longueur comprise entre 50 et 60 cm (anneau de fixation compris) (Normes FIG). Le Ruban permet à la gymnaste d’exprimer sa grâce dans des mouvements amples et précis. Il doit toujours être en mouvement. Sa manipulation demande une rapidité, une énergie du geste et une mise à distance du corps permanente.

Les éléments techniques

L’équilibre

L’équilibre est un élément corporel qui nécessite une grande maîtrise de son corps. La gymnaste doit en effet maintenir son corps dans une certaine position. Pour être compté comme une difficulté, l’équilibre doit être effectué sur un pied (sur demi-pointes) ou un genou, être maintenu pendant un minimum de 3 secondes et avoir une forme définie clairement et ample. Exemples d’équilibres : équilibre passé, arabesque, à boucle…

 

Le saut

Lors d’un saut, la gymnaste doit être en pleine suspension : ses pieds ne touchent plus le sol et son corps réalise une figure propre et définie. Le saut fait appel au dynamisme et peut être enclenché par des pas chassés ou un appel des deux pieds. Exemples de sauts : saut de biche, saut enjambé, saut « butterfly ».

 

Le pivot

Il s’agit d’un tour sur un seul appui, autrement dit sur un pied. C’est un élément difficile à réaliser, car il demande un parfait équilibre lors du tour. Une bonne préparation avant le pivot est requise pour réussir un pivot parfait. Exemples de pivots : pied dans la main, attitude, fouetté…

 

La souplesse

C’est un élément corporel qui requiert un certain niveau de qualités physiques et une tonicité musculaire. Il existe deux types de souplesse : celle des jambes, basée sur les écarts, et celle du dos, qui repose sur les cambrés. Tout comme les équilibres, la forme d’une souplesse doit être maintenue et ample. Exemples de souplesse : le tour illusion, le scorpion, l’onde, le renversement arrière…

Coordonnées du club

Gymnastique Rythmique
de Bourgoin-Jallieu

CROS Rhône-Alpes
16 place Jean-Jacques Rousseau
CS 92013
38307 Bourgoin-Jallieu Cedex

Tél : 06 72 37 52 14
grbourgoinjallieu@gmail.com